Cahier n° 106 - Septembre 2006
• Rimbaud à Vireux - J.P. Surin
• En passant la frontière avec Rimbaud - Y. Hureaux
• La vallée de la Houille et l’aventure du cuivre - B. Saiselet
• L’Institut Saint-Martin de Dave pendant la guerre de 14-18 - G. de Bruyne et F. Dieudonné
• "Notre brave colonel" Chépy à Givet en 1830 - G. Lidec
• Achat de Fumay et de Revin par Jean d’Avesnes (1288) - Dr F. Briquemont
• Bibliographie de Méhul - M. Noiray
• Causons wallon : lé boutique du pére Tchip - G. Baudrez
• Traité de Limites - Document
• Un Ardennais au collège Louis-Legrand (1716 - 1722) - C. Dubroux
Le n° 106 de la revue ouvre sur le texte de la conférence de Yanny Hureaux sur Rimbaud dans la Vallée de la Meuse. Cette conférence fut donnée à Givet le 27 mai et était consacrée à la fugue que fit le poète en octobre 1870, allant de Charleville à Charleroi, par Fumay, Vireux et Givet. L’itinéraire passait par les lieux où Rimbaud savait qu’il serait accueilli par les familles de ses condisciples de collège : Fumay où vivait son ami Léon Billuart, Vireux où se trouvait la famille de son camarade Arthur Binard, Givet , où il devait loger à la caserne Rouget, où l’un des cousins Billuart, sergent chez les Mobiles, devait l’accueillir. Y.Hureaux pense qu’il dut passer aussi à Landrichamps chez un autre condisciple, Jean-Baptiste Godefroy. Suit l’arrivée à Charleroi, le « dîner » au « cabaret vert », et le séjour chez le directeur du « Journal de Charleroi », le sénateur Xavier des Essarts, père d’un autre condisciple du collège de Charleville, Jules des Essarts, qui, malgré une certaine grandeur d’âme, ne l’embauchera pas au journal comme il l’espérait... Le feuilleton Rimbaud, raconté par Y.Hureaux, ne manque jamais de sel !
On lira aussi dans ce numéro le début de l’étude de Bernard Saiselet sur « la vallée de la Houille et l’aventure du cuivre », où s’égrèneront toutes les usines du cuivre réparties entre Fromelennes, Flohimont, (Flohival), et Landrichamps (sans oublier Rancennes...) et les luttes des maîtres de forges de la fin du XVIII° et du XIX°...
Une « republication » (depuis 1904 !) de C.Dubroux initiera le lecteur à la vie de collège au XVIII°, avec le rappel de la jeunesse d’Edmond-Louis Filley de la Barre, Givetois de naissance, « étudiant » au collège Louis-le-Grand de Paris, et... mauvais sujet !